”Ne craignez jamais de vous faire des ennemis. Si vous n’en avez pas, c’est que vous n’avez rien fait.” G.Clémenceau

expositions / présentations / manifestations de 1975 à 2019 aussi bien sur panneaux d’affichage ou échafaudages qu’en galeries, Instituts, Centres Culturels ou tout autre lieu institutionnel ou non.

principales villes… en Normandie,
Caen, Cherbourg, Dieppe, Elbeuf, Evreux, Le Havre, Lillebonne, Pont-Audemer, Rouen.

… ailleurs en France,
Amiens, Beauvais, Bordeaux, Cambrai, Chartres, Cholet, Clermont Fd, Evry, Le Mans, Lille, Limoges, Nantes, Paris, Rennes, St.Etienne, Soissons, Trappes, Valenciennes + un ensemble de petites villes…

… et à l´étranger,
Allemagne, Hannovre, Bramsche, Fribourg, Magdeburg (groupe) – Bengladesh, Dakka – Brésil, Rio de Janeiro, SaoPaulo, Curichiba – Burkina, Ouagadougou, Bobodioulasso – Canada, Calgary (groupe) – Congo, Pointe Noire – Danemark, Copenhague – Etats Unis, Los Angeles (groupe), Boston (groupe) – Japon, Tokyo (groupe) – Liban, Beyrouth – Malaisie, Kuala lumpur – Mauritanie, Nouakchott – Maroc, Essaouira – Macédoine, Skopje – Moldavie, Chisinau – Pays-Bas, Rotterdam – Portugal, Lisbonne, Coimbra – Royaume Uni, Londres, Southampton – Suède, Göteborg, – Suisse, Genève – Singapour, Tchéquie – Prague.

Yvan Le Soudier (1950 – 2028)
Métis Stéphanois-Charentais (dur à vivre), s’est fixé, pour cause de guerre et de père, un pied sur le sol normand tandis que l’autre cultive l’instabilité en se baladant.


Diplomé des Beaux Arts en 1977, Yvan Le Soudier a toujours exercé sa(ses) profession(s) de façon libérale et indépendante.
Initialement, 2 axes; Arts Plastiques (expositions, manifestations diverses) et communication visuelle (entreprises, institutions…). Passion supplémentaire: parcourir notre petite planète (89 pays à ce jour). Ces 2 axes ont fini par se croiser.
Croisement donnant lieu à de nombreuses actions de “métissages” ; art/entreprises, jeunes/art/entreprises, participation à des créations théâtrales, projet de “culture de sculptures”, réalisation d’une quinzaine de livres sur des thèmes divers
(de la Francophonie aux Femmes en passant par l’architecture, les impôts ou les locataires), et divers évènements… toujours sur fond de création visuelle en 2, 3 dimensions ou plus et la conjugaison inévitable, et nécessaire, de toutes les composantes de notre société.
Au niveau d’une ville, au niveau du monde.
Et sans oublier l’éternelle question: à quoi, ça sert tout ça?

Les exemples ci-dessous sont quelques repères sur la période 1985 – 2020.
1985-1995, réunion d’une quarantaine d’entreprises autour des arts plastiques en interne et externe.
1992-1996, création de collections de journaux datés du même jour en provenance de près de 150 pays.
1993-2000, réalisation de quelques ouvrages. Thèmes: la Francophonie et les femmes dans le monde: 15 pays concernés sur 4 continents.
2001-2002, 12 sculptures, pour et avec une entreprise.
2002-2003, installation au Mali pour le développement d’un projet similaire à ceux réalisés avec des entreprises françaises
2004-2008, réalisation de livres sur l’architecture.
2005 et suivantes, création de plusieurs livres sur des thèmes divers et variés; impôts, locataires, les jours-du…
Aux même dates, installation intermittente au Maroc.
Toutes ces années ont été parsemées de différentes expositions de peintures, livres ou autres.
2016, la mort est passée.
2016-2020 et plus, rencontres entre plasticiens de 12 pays sur le thème d’un aller-retour (voir page d’accueil). Avec une rencontre commune en 2020.

Et la suite? Un tour du monde en 2020/2021